29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 21:08

// Le choix fondateur d'un matériau //

Au départ donc, il y a le tissu, la découverte des immenses possibilités plastiques de ce matériau fonctionnel par essence, qui habille, protège, recouvre.

Et une nécessité impérieuse : la fragmentation et l'assemblage compulsif et obsessionnel de textiles. Des textiles abandonnés, des bouts de tissus, petits, grands, abîmés ou pas, laids ou précieux, en tout cas des «laissés pour compte» et l'envie de les emporter au delà des apparences, de créer, de rassembler ce qui est épars.

// Le faire //

Pour fabriquer, avant de combler, il faut fendre, inciser le support pour remplir, colmater la blessure avec le tissu, le travail est propre, le geste méticuleux, quasiment chirurgical.

// Le propos //

Se confronter à l'histoire de l'art, choisir des formes stables et établies pour se les approprier, pour se renforcer, comme un moyen de digérer l'existant, de l'apprivoiser.

Cette appropriation de formes connues se fait sans cynisme, sans critique dans une interprétation ludique des incontournables.

J’élabore mon propre langage à partir de ces emprunts et hommages mais ma démarche s’articule autour d’un questionnement sur l’angoisse. Mon travail s'est aujourd'hui éloigné de l’appropriation de formes historisées (Frank Stella, Bridget Riley, Sonia Delaunay, Arts décoratifs...) pour se concentrer notamment sur des compositions organiques, un moyen de rendre séduisant ce qui fait peur (cf “La Route de la soie”, “la fusion”...).

Un motif a priori inquiétant sera ainsi traité avec des couleurs sucrées, très vives ou des pastels sages, les formats ronds viendront en contradiction avec le danger suggéré.

Larves, vues de microscopes, défaut de pigmentation, viscères, malformations ou au contraire confettis, bonbons, dragons ? Il n'est pas nécessaire de trancher.

Je choisis de cultiver cet entre-deux, ce jeu entre attirance et répulsion. Le tissu joue son rôle en mettant à distance toutes ces choses qui pourraient provoquer le dégoût.

Dans une autre série, j'utilise les formes créées par un spirographe (cf “L'éternel manège”, “Le noyau pneumatique”...). Avec ces motifs, je continue à entretenir l’ambiguité entre, d'un côté, le procédé si plaisant à réaliser - un jeu de dessin qui me ramène à l'enfance - et de l'autre, ce qu'il donne finalement à voir une fois terminé : des courbes mathématiques qui se déroulent à l'infini, sans commencement ni fin détectable... retour à l'enfermement, à l'angoisse.

La montée en puissance de l'or et de l'argent dans ma palette témoigne de ma réflexion sur le matérialisme et l'importance de l'image dans notre société ainsi que sur la frontière ténue qui existe entre la séduction et la vulgarité. L'or et l'argent ont aussi cette particularité fascinante de diffracter la lumière et ainsi de modifier la réalité.

Je peins avec des tissus. En les utilisant à la place de la peinture, j'accepte les contraintes formelles qu'ils m'imposent mais je ressens aussi toute la maîtrise que m'offrent ces matériaux qui jamais ne tachent.

M.T.

Repost 0
Published by Mai
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 15:04

Cette exposition internationale d'art textile contemporain organisée par l'Association Arte&Arte  réunit 54 artistes de tous les pays sur le thème "Energheia" (énergie en grec).

Lieu : Chiesa di san Francesco à Côme (largo Spallino, 1 a Como) du 24 septembre au 20 novembre 2011.

Cette exposition sera également présentée à Montrouge du 4 au 24 février 2012 dans les Salons de l'Hôtel de Ville.

Everything is under control view 1

 

Voici la pièce que j'expose pour la 21ème édition  de cette manifestation :

Tout est sous contrôle

(Everything is under control)

<<<< Cliquez sur la photo pour en voir plus...

 

Et pour en savoir plus sur miniartextil :

http://www.miniartextil.it/

Repost 0
Published by Mai
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 07:02

vue 1

vue 1bis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

<<< Centrale fermière de Douai - 148 rue des Wetz

 

vue 3

 

Sur cette vue de gauche à droite, Anne Ferrer, Franck Populaire, Carole Douay, Philippe Mayaux, Bernard Pras, Françoise Pétrovitch.>>>

 

 

 

 

vue 7

 

 

<<< Au premier plan, Vadim Serandon. A droite, Francesco Sambo.

 

 

 

 

 

vue 2

 

Au sol, Aude Franjou. Au fond de gauche à droite, Alice Hamon, Mai Tabakian. >>>

 

 

 

 

 

 

 

 

vue 4

 

 

<<< Au sol, Freddy Pannecocke. De gauche à droite, Myriam Hequet, Arnaud Delrue et Alice Hamon.

 

 

 

 

vue 5 

 

 

                                    La vidéo de Jacques Perconte >>>

 

 

 

 

 

 

 

vue 8 

<<< Le Sacre du printemps (Mai Tabakian).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vue 6

 

 

                    Un étrange bouquet (Mai Tabakian) >>>

Repost 0
Published by Mai
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 17:44

Sutures - vue d'expo 3

Galerie Charlotte Norberg - Sur une proposition de Marie Deparis-Yafil

Sutures - vue d'expo

Sutures - vue d'expo 2

Repost 0
Published by Mai
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 21:45
Série Haïku Code

Pour chacune des pièces de cette série, je recherche un haïku qui m’évoque instantanément une image.

Je laisse ensuite à un automate le soin d'en faire un QR Code, code barre à 2 dimensions qui permet de stocker des informations numériques, utilisées habituellement à des fins de communication et de publicité.

Je me réapproprie le dessin ainsi obtenu et réalise à la main une pièce abstraite. A compter de cet instant, je choisis les couleurs, la façon dont je découpe les formes géométriques en carrés ou en rectangles et la mise ou non en relief de ceux-ci.

Choisir une forme poétique très codifiée, à forte composante symbolique, telle que le haïku, au texte toujours très bref, et la transformer en un QR Code, qui peut condenser une quantité impressionnante d'informations, me permet de mettre en évidence une parenté étonnante entre ces 2 éléments aux vocations si opposées et fait de chaque pièce produite, un haïku des temps modernes...

M.T.

Repost 0
Published by Mai

 

//HOME //

//TEXTS/NEWS// 

//EXHIBITIONS //

//PRESS/BIO  //

 

 

Contact